6690 Après l’effroi, gardons la tête haute | Le blog de Nawak

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Le blog de Nawak
Un blog avec un titre pas très original...
Dernier Billet
Actualité | 13.06.2016 - 13 h 40 | 0 COMMENTAIRES
Après l’effroi, gardons la tête haute

La haine des LGBT est sans doute la chose la mieux partagée entre l’islam radical et les radicaux de toute religion, dont l’ultra-catholicisme. Cela commence toujours par des mots et le déni d’actes ou de propos homophobes.

La haine vient à nouveau de frapper. Mes premières pensées vont aux victimes et à leurs proches. Nous sommes en 2016 et on continue de risquer sa vie – quand ce n’est pas pire – à cause de son orientation sexuelle. Nous sommes en 2016, les personnes LGBT ont acquis (durement) de nouveaux droits, mais font face à une montée exceptionnelle des extrémistes politiques et religieux. Ces mêmes extrémistes qui ont osé se fendre de publications larmoyantes à l’égard de personnes qu’ils méprisent pourtant.

Les terroristes de Daesh représentent une menace sans précédent… et leur idéologie folle, forcenée et barbare doit être combattue par tous les moyens. Mais les discours de haine de nos extrémistes « bien de chez nous » doivent aussi être combattus avec la même hargne. Car s’ils ne tuent pas avec des armes semi-automatiques, leurs discours n’en sont pas moins dangereux. La propagation de l’homophobie, dans l’islam radical comme dans le catholicisme, se fait par les mots avant d’en arriver à des actes

La Manif pour tous et ses soutiens se sont battus contre l’égalité des droits, accusant un pseudo « lobby LGBT » de vouloir détruire la famille, voire la civilisation ! Durant des mois, on a accusé les homosexuel.le.s de chercher un « droit à l’enfant » égoïste, de fabriquer des orphelins de père ou de mère, voire de favoriser l’esclavage des femmes avec la GPA. Des arguments repris en cœur par le Front national, mais aussi chez certains « Républicains ». Ces propos qui incitent à la méfiance, au rejet, à la haine, voire à la violence…  Ils façonnent une société violente à l’égard des personnes LGBT.

Les mêmes racines de la haine
Ne fermons pas les yeux sur les responsabilités de nos intégristes locaux sous prétexte que les violences commises par Daesh sont plus spectaculaires et meurtrières. Car si Daesh n’est pas la Manif pour tous, ces deux entités partagent les mêmes racines : ignorance, rejet de ce qui est différent, croyance en des dogmes immuables et vision de la société qui exclue les « contre nature », les « dégénérés », les « malades » ou tout simplement les « pécheurs ».

Que l’homophobie prenne le visage du petit rire moqueur, de la pique au travail, de ce logement qu’on te refuse, de cette insulte dans la rue, de ce coup que tu reçois, du passage à tabac en pleine nuit ou de l’acte de barbarie le plus ignoble, elle reste bien réelle. Une réalité que les personnes LGBT subissent à des degrés différents partout dans le monde, avec son cortège de mal-être, de suicides, d’agressions…

Je suis homosexuel et aujourd’hui le monde qui se dessine me fait de plus en plus peur. Peur des fous de Daesh, mais aussi de nos intégristes « de souche » qui bataillent contre mes droits en idéalisant les politiques homophobes (et violentes) de Vladimir Poutine. Leurs discours LGBTphobes sont de plus en plus assumés. Leur violence à notre égard de plus en plus perceptible. Notre droit de se marier est devenu leur obsession. L’abrogation du mariage pour tous – et tout ce qui pourrait nous humilier – est même devenu leur marqueur politique…

Je suis homosexuel et ce monde me fait peur, mais je ne vais pas baisser la tête pour autant. Je vais continuer d’embrasser mon mari tous les jours, de faire la fête, de boire, de mater et de rire des intolérants… Bref : je vais continuer de vivre, d’afficher ma différence et de marcher pendant les marches des fiertés.

love-is-love

Photo du profil de Nawak
Publié par
Dessinateur, blogueur, geek et un brin vénère... Mais toujours gentil au final !
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (0)
Après l’effroi, gardons la tête haute

ajouteZ VOTRE réaction